Dopamine (6/8) – Snapchat

Snapchat est super fun et tu ne peux pas t’emêcher de checker les derniers filtres pour envoyer des snaps à tes amis. c’est normal, car l’appli est basée sur le DON, une interaction universelle, ayant un caractère obligatoire. Ainsi tu te sens toujours obligé(e) de répondre par un contre-don, envoyant des snaps à tes amis, même si tu n’as rien à dire.

Source : Dopamine (6/8) – Snapchat | ARTE

Dopamine (5/8) – YouTube

Tu passes tes nuits sur Youtube. L’appli te propose sans cesse des vidéos toujours plus excitantes et tu ne peux pas t’arrêter. C’est normal car l’algorithme de recommandation te concocte une sélection irrésistible grâce au DEEP LEARNING, qui va amplifier automatiquement des vidéos qui divisent, sont sensationnelles, voire même conspirationnistes.

 

Source : Dopamine (5/8) – YouTube | ARTE

Dopamine (4/8) – Instagram

Instagram est irrésistible ! Tu ne peux pas te retenir de checker ton fil d’actualités et c’est normal car l’appli est basée sur la comparaison sociale, un processus automatique et inconscient qui fait que quand tu consultes Instagram, d’un côté tu rejettes des comportements et de l’autre tu imites inconsciemment des comportements, te poussant dans les bras des influenceurs.

Source : Dopamine (4/8) – Instagram | ARTE

Invisibles – Traumas sans modération 3/4

Déchaînement de haine et de violence, actes terroristes, décapitations, harcèlements et agressions sexuelles en tout genre…Une infime partie des contenus chargés par les réseaux sociaux nous font voir le pire.Heureusement, des filtres automatiques et autres systèmes de modération ont été mis en place pour préserver nos yeux de ces quelques esprits malades. Automatiques, vrai-ment ?

Source : Invisibles saison 1 – épisode 3 en streaming sur France tv slash

Qu’est-ce que le digital labor ?: Les enjeux de la production de valeur sur Internet et la qualification des usages numériques ordinaires comme travail. (Etudes & controverses)

Dopamine (3/8) – Candy Crush

Tu adores Candy Crush, tu te sens super fort(e) et ça te fait trop plaisir. C’est normal, car l’appli est basée sur la technique de l’ILLUSION DE LA COMPÉTENCE, où chaque action produit un compliment visuel ou sonore. Ce n’est pas juste pour flatter ton ego, car cela active mécaniquement une zone précise de ton cerveau, le striatum, qui fait partie du système dopaminergique.

Source : Dopamine (3/8) – Candy Crush | ARTE

Dopamine (2/8) – Facebook

Facebook est addictif ! Tu passes ton temps à liker le contenu de tes amis et c’est normal, car l’appli est basée sur la validation sociale, un processus inconscient qui fait que tu aimes ceux qui t’aiment, et en retour, tu se sens obligé de “liker” leur contenu, créant une boucle sans fin et te poussant à fournir gratuitement toutes tes données personnelles.

Source : Dopamine (2/8) – Facebook | ARTE

Dopamine (1/8) – Tinder

Tu passes des heures à swiper et tu n’arrives pas à t’arrêter. C’est normal car l’appli est basée sur la RÉCOMPENSE ALÉATOIRE. Comme dans une machine à sous, chaque fois que tu swipes, apparait un profil que tu aimes, ou pas, activant automatiquement la sécrétion de dopamine et te poussant à swiper encore et toujours.

Source : Dopamine (1/8) – Tinder | ARTE