Algorithme et politique

Été 2016. Le Royaume-Uni est en pleine campagne électorale. Les camps du « Leave » (quitter l’Europe) ou du « Remain » (rester dans l’Europe) s’affrontent. Dominic Cummings (Benedict Cumberbatch), directeur de la campagne en faveur du Brexit, use d’une stratégie inédite. Basé sur les données d’algorithmes sophistiqués explorant les recoins les plus sombres d’Internet, le but est de rechercher les électeurs cachés. Cette tactique ne fait pas l’unanimité auprès des partisans du Leave. Les coups bas et les trahisons commencent…

QUI SE CACHE DERRIÈRE LE VOTE « NON » DU BREXIT ?

« Tout le monde sait qui a gagné, mais peu de gens savent comment » Voilà un slogan qui résume parfaitement BREXIT, le brillant thriller qui fait la lumière sur le plus grand tremblement de terre politique depuis la chute du Mur de Berlin. CE film dévoile les dessous du vote qui a non seulement changé l’avenir du Royaume-Uni et de l’Europe, mais aussi changé à jamais la politique internationale.

« Le portrait atroce et à peine exagéré d’une nation gouvernée par des charlatans et manipulée par des algorithmes »

Brexit La Guerre incivile

Le film Brexit La Guerre incivile raconte l’émergence d’un nouveau combat politique, sur les réseaux sociaux. Il reprend brillamment les dernières révélations sur l’utilisation des données personnelles.

“Sans Cambridge Analytica, le Brexit n’aurait pas eu lieu”:  comment les réseaux sociaux influencent les comportements

L’une des leçons du Brexit est que nos démocraties sont désormais fragilisées par des opérations de manipulation de l’électorat. “Sans Cambridge Analytica, le Brexit n’aurait pas eu lieu”, déclarait en 2018 Christopher Wylie, un ancien employé de cette firme britannique qui a siphonné les informations contenues dans 87 millions de comptes Facebook. Armée d’une telle quantité de données, la firme avait ciblé les électeurs, développé des algorithmes jouant sur leurs émotions et boosté le camp du Leave EU.

 

Dopamine (8/8) – Twitter

Tu ne rates aucun tweet et tu checkes ton smartphone constamment ? C’est irrésistible et tu fais tout pour ne rater aucune info. C’est normal car l’appli est basée sur un mécanisme essentiel et primitif de ton cerveau, l’ANXIÉTÉ qui se manifeste par la peur de passer à côté de ce qui se passe online, te poussant à rester continuellement connecté.

Source : Dopamine (8/8) – Twitter | ARTE

Dopamine (7/8) – Uber

Ça y est ! Tu t’es enfin décidé(e) à devenir chauffeur Uber. Tu penses être libre et indépendant(e) mais c’est plus compliqué. L’appli va tout faire pour te donner des ordres sans que tu t’en aperçoives en utilisant la technique du NUDGE, des petits coups de coude pour te pousser vers ce qu’Uber considère comme une meilleure décision pour toi… ou pour ses actionnaires !

Source : Dopamine (7/8) – Uber | ARTE

Dopamine (6/8) – Snapchat

Snapchat est super fun et tu ne peux pas t’emêcher de checker les derniers filtres pour envoyer des snaps à tes amis. c’est normal, car l’appli est basée sur le DON, une interaction universelle, ayant un caractère obligatoire. Ainsi tu te sens toujours obligé(e) de répondre par un contre-don, envoyant des snaps à tes amis, même si tu n’as rien à dire.

Source : Dopamine (6/8) – Snapchat | ARTE

Dopamine (5/8) – YouTube

Tu passes tes nuits sur Youtube. L’appli te propose sans cesse des vidéos toujours plus excitantes et tu ne peux pas t’arrêter. C’est normal car l’algorithme de recommandation te concocte une sélection irrésistible grâce au DEEP LEARNING, qui va amplifier automatiquement des vidéos qui divisent, sont sensationnelles, voire même conspirationnistes.

 

Source : Dopamine (5/8) – YouTube | ARTE

Dopamine (4/8) – Instagram

Instagram est irrésistible ! Tu ne peux pas te retenir de checker ton fil d’actualités et c’est normal car l’appli est basée sur la comparaison sociale, un processus automatique et inconscient qui fait que quand tu consultes Instagram, d’un côté tu rejettes des comportements et de l’autre tu imites inconsciemment des comportements, te poussant dans les bras des influenceurs.

Source : Dopamine (4/8) – Instagram | ARTE

Invisibles – Traumas sans modération 3/4

Déchaînement de haine et de violence, actes terroristes, décapitations, harcèlements et agressions sexuelles en tout genre…Une infime partie des contenus chargés par les réseaux sociaux nous font voir le pire.Heureusement, des filtres automatiques et autres systèmes de modération ont été mis en place pour préserver nos yeux de ces quelques esprits malades. Automatiques, vrai-ment ?

Source : Invisibles saison 1 – épisode 3 en streaming sur France tv slash

Qu’est-ce que le digital labor ?: Les enjeux de la production de valeur sur Internet et la qualification des usages numériques ordinaires comme travail. (Etudes & controverses)

Dopamine (3/8) – Candy Crush

Tu adores Candy Crush, tu te sens super fort(e) et ça te fait trop plaisir. C’est normal, car l’appli est basée sur la technique de l’ILLUSION DE LA COMPÉTENCE, où chaque action produit un compliment visuel ou sonore. Ce n’est pas juste pour flatter ton ego, car cela active mécaniquement une zone précise de ton cerveau, le striatum, qui fait partie du système dopaminergique.

Source : Dopamine (3/8) – Candy Crush | ARTE

Dopamine (2/8) – Facebook

Facebook est addictif ! Tu passes ton temps à liker le contenu de tes amis et c’est normal, car l’appli est basée sur la validation sociale, un processus inconscient qui fait que tu aimes ceux qui t’aiment, et en retour, tu se sens obligé de “liker” leur contenu, créant une boucle sans fin et te poussant à fournir gratuitement toutes tes données personnelles.

Source : Dopamine (2/8) – Facebook | ARTE