Créer des fakes news, un nouveau métier ?

Aujourd’hui les deux tiers de la population américaine admet s’en remettre aux seuls réseaux sociaux pour s’informer : Facebook arrive de très loin en tête, consulté par 43 % des internautes. L’une des pages les plus partagées sur Facebook dans les milieux conservateurs n’est constituée que de fake news. Nous avons rencontre son auteur à Wheeling en Virginie Occidentale.


Source : Créer des fakes news, un nouveau métier ? | Thot Cursus

VIDEO. Obama insulte Trump, le pape fait de la magie… “Complément d’enquête” explique les “deep fakes”

Barack Obama a tenu, à l’égard de l’actuel président des Etats-Unis, des propos insultants, un enregistrement vidéo en fait foi. Sauf que… c’est un “fake” – et même un “deep fake”. Explications dans cet extrait de “Complément d’enquête”.

“Nous entrons dans une ère où nos ennemis peuvent faire croire que n’importe qui dit n’importe quoi à n’importe quel moment, prévient Barack Obama à l’image. Même des choses qui n’ont jamais été dites. Par exemple, moi, je peux vous dire : ‘Le président Trump est une sombre merde !’…” Sauf que ces mots, l’ancien président des Etats-Unis ne les a pas prononcés. Ils ont été mis dans sa bouche par le site d’information BuzzFeed, avec le concours de l’acteur américain Jordan Peele. Cette vidéo aussitôt devenue virale sur Internet avait pour but d’illustrer un phénomène nouveau et inquiétant : les “deep fakes”, ou falsifications de l’image high-tech.

Source : VIDEO. Obama insulte Trump, le pape fait de la magie… “Complément d’enquête” explique les “deep fakes”

VIDEO. Le journaliste était… un robot

Articles écrits par des robots, “fake news”, “deep fakes”… Quel impact les nouvelles technologies ont-elles sur l’information ? “Complément d’enquête” sur le journalisme à l’heure de l’intelligence artificielle.

Le journal télévisé sera-t-il un jour présenté par des machines ? Cette idée fait son chemin aux Etats-Unis. Reportage au très sérieux Washington Post où depuis deux ans, une intelligence artificielle baptisée “Heliograf” écrit toute seule des articles. Gain de temps, économies… mais est-ce vraiment un progrès pour l’information ?

Source : VIDEO. Le journaliste était… un robot

Dans les coulisses de l’usine à trolls russe, l’Internet Research Agency

L'Internet Research Agency est soupçonné d'être l'un des principaux vecteurs de propagande pro-Poutine en ligne.

La justice américaine a inculpé, vendredi, 13 ressortissants russes ainsi que l’Internet Research Agency, accusés d’avoir mené une “guerre de l’information” contre les États-Unis. Des ex-employés de cette “usine” en décrivent le fonctionnement.

“J’avais l’impression d’être un personnage de ‘1984’”. C’est en citant la dystopie de George Orwell que Marat Mindiyarov raconte, dans les colonnes du Washington Post, son ancien travail au sein de l’Internet Research Agency, une entreprise privée russe soupçonnée d’être l’un des principaux vecteurs de propagande pro-Poutine en ligne. “On devait affirmer que le blanc est noir et que le noir est blanc”, résume-t-il au journal américain…..

Source : Dans les coulisses de l’usine à trolls russe, l’Internet Research Agency

Comment réagir en cas de harcèlement en ligne ?

cyberharcelement

Selon un rapport européen, près de 10 % de la population européenne a subi ou subira un harcèlement*. Voici quelques conseils si vous êtes victime de ces violences sur internet et les médias sociaux.

  • Qui sont les cyber-harceleurs ?
  • A quoi ressemble une situation de cyber-harcèlement ?
  • Comment réagir ?
  • Si quelqu’un d’autre est harcelé ?
  • Si vous êtes victime et avez moins de 18 ans …
  • Quelles sanctions encourues par l’auteur de ces violences en ligne ?…

Source : Réagir en cas de harcèlement en ligne | CNIL

Données personnelles – À quel point sommes-nous prévisibles ?

Les multinationales informatiques, les compagnies d’assurance et les institutions publiques déploient d’immenses efforts pour analyser nos profils individuels et prédire nos décisions. Grâce aux données que nous générons nous-mêmes, elles ont aussi entrepris de nous “optimiser” et d’influencer nos comportements.


Source : Xenius – Données personnelles – À quel point sommes-nous prévisibles ? | ARTE