NSI sujet bac 2021 – Exercice n°4

Nature de l’épreuve  de NSI au bac en terminale

  • Durée : 3 heures 30 + 1 heure
  • Coefficient : 16
  • Format : L’épreuve terminale obligatoire de spécialité est composée de deux parties :
    • une partie écrite, comptant pour 12 points sur 20,
    • et une partie pratique comptant pour 8 points sur 20.

La note globale de l’épreuve est donnée sur 20 points.

Partie écrite de l’épreuve  de NSI au bac en terminale

  • Durée : 3 heures 30
  • Modalités
    • La partie écrite consiste en la résolution de trois exercices permettant d’évaluer les connaissances et les capacités attendues conformément aux programmes de première et de terminale de la spécialité.
    • Chaque exercice est noté sur 4 points.
    • Le sujet propose cinq exercices, parmi lesquels le candidat choisit les trois qu’il traitera.
    • Ces cinq exercices permettent d’aborder les différentes rubriques du programme, sans obligation d’exhaustivité. Le sujet comprend obligatoirement au moins un exercice relatif à chacune des trois rubriques suivantes : traitement de données en tables et bases de données ; architectures matérielles, systèmes d’exploitation et réseaux ; algorithmique, langages et programmation.

Exercice n°4

L’exercice n°4 est extrait du sujet de bac 2021 de l’épreuve de Spécialité ; Numérique et Sciences Informatiques (NSI) de la filière générale. La calculatrice était interdite.

Thèmes abordés

C’est un exercice sur les bases de données SQL, dans le contexte de gestion d’un club de handball.

Cliquez sur lien pour télécharger l’exercice n°4 du sujet de  bac NSI officiel.

Pour aller plus loin

Pour approfondir vos connaissances, et développer vos compétences, je vous propose cette sélection de livre.

Les 4 meilleurs livres sur le langages SQL

Au coeur des systèmes d’informations se trouvent les bases de données relationnelles, outils informatiques incontournables. Pour les comprendre, mieux les appréhender, voire les utiliser, nous avons choisi d’allier expériences professionnelles et pédagogiques.

SQL (Structured Query Language) est un langage qui permet de construire de puissantes bases de données relationnelles. Vous apprendrez toutes les techniques pour concevoir et administrer une base de données, et même à créer des bases de données Internet.

Ces 4 livres sur les fondamentaux du langage SQL s’adressent aux développeurs et informaticiens débutants appelés à travailler avec un Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles (SGBDR) pour stocker et manipuler des données.

Au coeur des systèmes d’informations se trouvent les bases de données relationnelles, outils informatiques incontournables. Pour les comprendre, mieux les appréhender, voire les utiliser, nous avons choisi d’allier expériences professionnelles et pédagogiques.
Cet ouvrage s’adresse donc aux étudiants de BTS-SIO, d’IUT informatique, de classes préparatoires et d’écoles d’ingénieurs, mais également aux développeurs débutants utilisateurs des SGBDR et de leur langage SQL. Chaque étudiant retrouvera les éléments de son programme, de la théorie relationnelle à la mise en œuvre de SQL, avec de nombreux exercices d’entraînement. Pour aller plus loin, les questions rencontrées lors d’une pratique professionnelle sont aussi abordées.

SQL (Structured Query Language) est un langage qui permet de construire de puissantes bases de données relationnelles. Vous apprendrez toutes les techniques pour concevoir et administrer une base de données, et même à créer des bases de données Internet.

Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage informatique utilisé pour exploiter des bases de données. Il permet de façon générale la définition, la manipulation et le contrôle de sécurité de données.

Dans la pratique, le langage SQL est utilisé pour créer des tables, ajouter des enregistrements sous forme de lignes, interroger une base de données, la mettre à jour, ou encore gérer les droits d’utilisateurs de cette base de données. Il est bien supporté par la très grande majorité des systèmes de gestion de base de données (SGBD). Créé au début des années 1970 par Donald D. Chamberlin et Raymond F. Boyce, tous deux chez IBM, le langage SQL est aujourd’hui reconnu comme une norme internationale.