Le monde selon Amazon

Surfant sur la révolution numérique et misant sur l’achat compulsif et le besoin immédiat, la firme américaine Amazon a bâti le plus grand supermarché de l’histoire de l’humanité en rendant dans l’instant, à portée de clic, tous les articles et données de la terre. A la tête de cet empire mondial, Jeff Bezos. Devenu l’homme le plus riche du monde, il traite d’égal à égal avec les chefs d’Etat les plus puissants de la planète. Fort de sa réussite, il prétend refonder la conception du commerce et du travail. Il expose sans complexe sa vision d’une nouvelle organisation de l’humanité Machine de guerre commerciale, la compagnie colonise les réseaux, conçoit de gigantesques espaces de stockage, non seulement pour entreposer ses milliards de tonnes de marchandises mais aussi les milliards de données numériques.

Le “cloud” d’Amazon serait aujourd’hui indispensable au fonctionnement d’internet. Sa stratégie : s’emparer un à un des territoires. Après les USA, l’Europe, et en particulier les zones fragilisées. Son nouvel objectif : l’Inde et son marché gigantesque. Quel est le prix de cette fulgurante réussite ? Ses conséquences, les implications, les enjeux sur le terrain, les résistances ?

À la rencontre des pionniers de la compagnie – qui s’en sont démarqués pour certains-, des salariés de différents pays qui expérimentent au quotidien les limites du système, ce film, étayé par une enquête menée sur le terrain (France, Allemagne, Bruxelles, Pologne, Inde, USA), propose une plongée vertigineuse dans l’univers Amazon. Son histoire et sa conception du monde.

Sources vidéo:

Au secours, mon patron est un algorithme

Un livreur travaillant pour l\'application de livraison de repas Uber Eats à Toulon (Var), le 21 juillet 2019. 

Un repas livré en un clic, des amis à portée d’écran, des robots au service de l’Homme : des sociétés comme Google, Facebook et Uber ont révolutionné le quotidien de chacun. Mais ce monde merveilleux de la «tech5» cache une réalité beaucoup moins reluisante. Pour faire tourner leurs applications, ces géants de l’économie numérique emploient une armée de petites mains invisibles. Des travailleurs jetables, sous-payés, sans contrat de travail et sans protection sociale. Sandrine Rigaud est partie à la renconotre de ces forçats du clic, qui partout dans le monde, pour quelques cents la tâche, nourrissent les systèmes d’intelligence artificielle. Comment les rois de la «foodtech» poussent-ils leurs livreurs à bosser toujours plus vite, quitte à se mettre en danger ? Gros plan également sur les modérateurs de contenu.

Sommaire

  • Des bonus, même les soirs de tempête

  • Frank, mort à 19 ans pendant une livraison

  • La précarité derrière l’intelligence artificielle

  • Modérer Facebook, un travail qui reste secret

Pour voir le documentaire

Qu’est-ce que le digital labor ?: Les enjeux de la production de valeur sur Internet et la qualification des usages numériques ordinaires comme travail. (Etudes & controverses)

Les innovateurs du numérique

Steve Wozniak et Steve Jobs devant l'ordinateur Apple I, en 1976 (Behar Anthony/Sipa)
Steve Wozniak et Steve Jobs en 1976 (Behar Anthony/Sipa)

Dans son livre Les innovateurs , l’essayiste Walter Isaacson raconte les hommes qui ont inventé Internet et les outils du monde numérique dans lequel nous vivons, d’Alan Turing à Larry Page en passant par Steve Jobs…. Et si les meilleurs penseurs de l’univers numérique étaient d’abord ceux qui l’avaient mis sur pied ?

Source : Les innovateurs du numérique

L’arc de la censure numérique

Carte du projet de "nouvelle route de la soie", Honk Kong, janvier 2016
Carte du projet de “nouvelle route de la soie”, Honk Kong, janvier 2016• Crédits : Bobby Yip Maxppp

Le président chinois Xi Jinping a lancé en 2013 un grand projet d’infrastructures destiné à relier la Chine à l’Europe, par terre et par mer. Cette “nouvelle route de la soie” est-elle aussi un projet numérique ? Qu’en est-il de la censure qu’exerce le gouvernement chinois sur Internet ?

Source : L’arc de la censure numérique

Geek

Avant-première de "Star Wars : le réveil de la force" à Londres le 16 déc. 2015
Avant-première de “Star Wars : le réveil de la force” à Londres le 16 déc. 2015 Avant-première de “Star Wars : le réveil de la force” à Londres le 16 déc. 2015• Crédits : Paul Hackett – Reuters Voir aussi l’article d’Olivier Tesquet : Gr

Ce terme anglais désigne à l’origine un fan de jeux vidéos, de films ou livres relevant d’univers fantastiques, ou encore de bandes dessinées. Autrefois moquée, pourquoi la “culture geek” est-elle aussi, désormais, valorisée ? Décryptage avec le chercheur David Peyron.

Source : Geek

Adolescences numériques

Rio de Janeiro, 9 juin 2014

Comment le numérique – Internet, téléphones mobiles, réseaux sociaux – a-t-il changé la vie des adolescents, et plus spécifiquement celle des adolescentes ? C’est l’objet d’un livre de Nancy Jo Sales paru récemment aux Etats-Unis, “American Girls : Social Media and the Secret Lives of Teenagers”

Source : Adolescences numériques

Comment avoir 100 millions de vues sur Youtube ?

Notre mission : donner à chacun une voix, montrer le monde à tous.” L’hébergeur de vidéos Youtube est créé en 2005 par Chad Hurley, Steve Chen et Jawed Karim, trois informaticiens, membres de ce qui fut baptisé plus tard la “Paypal mafia”, un groupe d’entrepreneurs influents ayant tous travaillé chez Paypal à la même époque, aujourd’hui à la tête de sociétés comme SpaceX et Tesla, Yelp, Linkedin ou Youtube. Un an plus tard, Google rachetait l’hébergeur pour 1,65 milliard de dollars, dopant ainsi son audience. Une véritable mine d’or pour les annonceurs, qui ont peu à peu détourné le site de sa mission première. À la source du succès, la viralité, un concept que Youtube a redéfini en fonction de son modèle économique. Les vidéos phénomènes dont se régale le public ne rapportent en effet pas assez d’argent, là où une chaîne qui publie régulièrement et fidélise son audience garantit aux annonceurs des revenus stables. Ainsi sont nés les “Youtubeurs stars”, encouragés par les algorithmes, éminences grises du site et véritables “bêtes à nourrir“, selon les vidéastes.

 

Source : 100 millions de vues | ARTE

Internet est-il un fléau pour la planète ?

Entre l’électricité nécessaire pour faire tourner les data centers, l’énergie consommée par les mines de cryptomonnaies, l’empreinte carbone de nos emails et les ravages provoqués par des ruées d’Instagrammeurs sur les plus beaux sites naturels de la planète, Internet est aussi une machine à polluer. Amazon Web Services, leader mondial du stockage en ligne, consomme à lui seul autant d’énergie qu’une centrale nucléaire. La Silicon Valley, pleinement consciente de ce problème, tente bel et bien de “verdir” le réseau. Mais le chemin à parcourir est encore long.

 

Source : Internet est-il un fléau pour la planète ? | ARTE

Reconnaissance faciale : identifier pour mieux protéger ou pour mieux contrôler ?

La mairie de Nice teste actuellement un dispositif de reconnaissance faciale sur son carnaval. Quelles potentialités pour ces technologies dont la généralisation semble approcher ? Quels risques en matière de liberté individuelles ?

Caméra installée sur la Promenade des Anglais à Nice
Caméra installée sur la Promenade des Anglais à Nice Crédits : VALERY HACHEAFP

Les dispositifs de reconnaissance faciale vous paraissent peut-être loin et pourtant, cette semaine c’est la région PACA et la ville de Nice qui font l’actualité sur ce sujet. La mairie teste un système de reconnaissance faciale pendant le carnaval auprès de 1000 volontaires, l’idée étant de trouver des correspondances entre les vidéos captées à l’entrée de l’événement et les photos fournies préalablement par ces cobayes. Quant à la région PACA, elle souhaite tester la reconnaissance faciale pour rentrer dans deux lycées de la région.

Source : Reconnaissance faciale : identifier pour mieux protéger ou pour mieux contrôler ?