Dans les coulisses de l’usine à trolls russe, l’Internet Research Agency

L'Internet Research Agency est soupçonné d'être l'un des principaux vecteurs de propagande pro-Poutine en ligne.

La justice américaine a inculpé, vendredi, 13 ressortissants russes ainsi que l’Internet Research Agency, accusés d’avoir mené une “guerre de l’information” contre les États-Unis. Des ex-employés de cette “usine” en décrivent le fonctionnement.

“J’avais l’impression d’être un personnage de ‘1984’”. C’est en citant la dystopie de George Orwell que Marat Mindiyarov raconte, dans les colonnes du Washington Post, son ancien travail au sein de l’Internet Research Agency, une entreprise privée russe soupçonnée d’être l’un des principaux vecteurs de propagande pro-Poutine en ligne. “On devait affirmer que le blanc est noir et que le noir est blanc”, résume-t-il au journal américain…..

Source : Dans les coulisses de l’usine à trolls russe, l’Internet Research Agency

Comment réagir en cas de harcèlement en ligne ?

cyberharcelement

Selon un rapport européen, près de 10 % de la population européenne a subi ou subira un harcèlement*. Voici quelques conseils si vous êtes victime de ces violences sur internet et les médias sociaux.

  • Qui sont les cyber-harceleurs ?
  • A quoi ressemble une situation de cyber-harcèlement ?
  • Comment réagir ?
  • Si quelqu’un d’autre est harcelé ?
  • Si vous êtes victime et avez moins de 18 ans …
  • Quelles sanctions encourues par l’auteur de ces violences en ligne ?…

Source : Réagir en cas de harcèlement en ligne | CNIL

Cryptris : Un serious game sur la cryptographie asymétrique

Cryptris est un jeu reprenant des codes du jeu Tetris pour comprendre un peu la cryptographie asymétrique

crytris logo

Dans une époque où l’informatique prédomine, nous mettons consciemment (ou pas) des informations importantes sur des serveurs. Données personnelles et bancaires, mots de passe, identifiants divers; une manne pour des pirates malfaisants. Les fréquents piratages sont d’ailleurs, un dur rappel de l’importance de protéger davantage les informations.

Inria, avec l’aide de Digital Cuisine, propose depuis peu un jeu qui sensibilise à l’utilité de la cryptographie asymétrique.

Cliquez ici pour jouer au sérious game Cryptris

SNT – Comment décomposer un lien internet ?

Un URL (Uniform Resource Locator) est l’adresse d’une page Web. Il se compose d’un certain nombre de parties. Décomposons cette URL : https://www.python.org/doc/.

http:// – La plupart des URLs commencent par ceci, le protocole de transfert hypertexte. Certains peuvent commencer par ‘https‘, qui signifie ‘Hypertext Transfer Protocol Secure‘.

www.python.org – C’est le nom de domaine, le nom unique qui identifie un site web. Les terminaisons de domaine communes sont .com,.fr, .net, .org, etc…

/doc – C’est le nom du répertoire. Le reste de l’adresse vous indique où les pages sont stockées sur le serveur Web. Ce chemin vous amène à la page d’accueil de documentation sur le site Web du langage Python.

Données personnelles – À quel point sommes-nous prévisibles ?

Les multinationales informatiques, les compagnies d’assurance et les institutions publiques déploient d’immenses efforts pour analyser nos profils individuels et prédire nos décisions. Grâce aux données que nous générons nous-mêmes, elles ont aussi entrepris de nous “optimiser” et d’influencer nos comportements.


Source : Xenius – Données personnelles – À quel point sommes-nous prévisibles ? | ARTE

Usines à clic

Résultat de recherche d'images pour "digital labor"

L’un des rêves vendus par l’intelligence artificielle est qu’elle nous libérerait à terme de la damnation du travail. Mais entre les désirs à assouvir des consommateurs et les propositions des marques commerciales, il y a des « usines à clic » qui n’ont rien à voir avec les algorithmes intelligents, et qui sont localisées dans les pays émergents où la main d’œuvre coûte beaucoup moins cher qu’une équipe d’informaticiens spécialisés dans le développement de solutions automatiques.

Antonio A. Casilli a mis au jour cette exploitation du travail dans un livre publié au Seuil sous le titre En attendant les robots Enquête sur le travail du clic. Des employés sous-payés collectent un maximum d’informations pour faire le travail du robot : textes, photos, vidéos, transactions financières et fréquentation de sites d’information ou autres… de quoi alimenter en données les algorithmes. C’est ainsi que, pour quelques centimes par clic, « les humains volent le job des robots ». C’est ce que le sociologue appelle la tâcheronnisation, une forme nouvelle de division du travail : le taylorisme numérique. Il ne signifie pas la disparition du travail mais celle des métiers, comme le souligne Dominique Méda dans la postface du livre, et surtout une forme d’occultation. C’est le cas également du modèle techno-économique des plateformes numériques, Uber et autres. « Plateformisation et tâcheronnisation se conjuguent pour précariser et vider de son sens le travail. »

….

Source : L’intelligence artificielle en question

En attendant les robots, Antonio a. Casilli

Qu’est-ce que le digital labor ?: Les enjeux de la production de valeur sur Internet et la qualification des usages numériques ordinaires comme travail. (Etudes & controverses)