T-NSI : Différence entre les routages RIP et OSPF

1. Protocole d’information sur le routage (RIP) :


RIP signifie Routing Information Protocol (protocole d’information de routage) dans lequel le protocole de routage à vecteur de distance est utilisé pour la transmission de données/paquets. Dans le protocole RIP (Routing Information protocol), le nombre maximum de sauts est de 15, car il empêche les boucles de routage de la source à la destination. Comparé à d’autres protocoles de routage, le RIP (Routing Information Protocol) est médiocre et limite la taille, c’est-à-dire la taille d’un petit réseau. Le principal avantage du RIP est qu’il utilise le protocole UDP (User Datagram Protocol).

2.  Le protocole de routage OSPF :


OSPF signifie Open Shortest Path First, qui utilise un algorithme de routage à l’état de liaison. En utilisant les informations sur l’état du lien qui sont disponibles dans les routeurs, il construit la topologie qui détermine la table de routage pour les décisions de routage. Il prend en charge à la fois le masquage de sous-réseau à longueur variable et les modèles d’adressage de routage inter-domaines sans classe. Comme il utilise l’algorithme de Dijkstra, il calcule l’arbre du chemin le plus court pour chaque route. Le principal avantage de l’OSPF (Open Shortest Path first) est qu’il gère la détection des erreurs par lui-même et qu’il utilise l’adressage multicast pour le routage dans un domaine de diffusion.

3 – Différence entre un routage RIP et OSPF

RIP OSPF
RIP signifie Routing Information Protocol. OSPF signifie Open Shortest Path First.
RIP fonctionne sur l’algorithme de Bellman Ford. OSPF fonctionne sur l’algorithme de Dijkstra.
Il s’agit d’un protocole à vecteur de distance qui utilise la distance ou le nombre de sauts pour déterminer le chemin de transmission. Il s’agit d’un protocole d’état de liaison qui analyse différentes sources comme la vitesse, le coût et l’encombrement du chemin tout en identifiant le chemin le plus court.
Il est essentiellement utilisé pour les organisations de petite taille. Il est utilisé pour les organisations de plus grande taille dans le réseau.
Il permet un maximum de 15 sauts. Il n’y a pas de restriction de ce type sur le nombre de sauts.
Il ne s’agit pas d’un protocole de routage dynamique plus intelligent. Il s’agit d’un protocole de routage plus intelligent que le RIP.
Le RIP utilise le protocole UDP (User Datagram Protocol). Le RIP utilise le protocole UDP (User Datagram Protocol).
Il calcule la métrique en termes de nombre de sauts. Il calcule la métrique en termes de nombre de sauts.

4 – Conclusion

Après avoir comparé les différences entre le RIP et l’OSPF, il est clair que le RIP est idéal pour les petits réseaux simples et non hiérarchiques, tandis que l’OSPF convient mieux aux réseaux d’entreprises de grande taille et hiérarchiques. Dans un réseau complexe, vous pouvez avoir plusieurs protocoles de routage fonctionnant simultanément.

Pour aller plus loin

Pour approfondir vos connaissances, et développer vos compétences, je vous propose cette sélection de livre.

Show Buttons
Hide Buttons
Translate »